Qui suis-je ?


Mon parcours professionnel a toujours été guidé par l’envie de travailler au service de la santé. Ce n’est pas un simple trait d’esprit : j’ai un profond désir d’apporter ma contribution au monde dans ce domaine.

Quand j’ai commencé mon cursus universitaire de pharmacie, je me suis particulièrement intéressée à la connaissance des médicaments et à la chimie des plantes. J’avais à cœur de découvrir, par la recherche fondamentale et par l’exploration des produits de l’officine, les médicaments ou les plantes qui peuvent solutionner les problèmes de santé.

J’ai étudié l’action des molécules chimiques dans le corps, la chimie thérapeutique.

J’ai collaboré avec des organismes de Recherche fondamentale publique comme le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) ou l’IRD (l’Institut de Recherche et Développement) où j’ai aimé détailler, décortiquer, recouper avec rigueur les publications scientifiques de mes domaines de prédilection. J’ai travaillé aussi bien sur le terrain, en forêt amazonienne, à étudier les médecines traditionnelles qu’en laboratoire à Lima, à Corté ou à Montpellier. Je me suis spécialisée dans les molécules chimiques des plantes et des huiles essentielles. Comment les identifier ? Les extraire ? Les doser ? Analyser leurs propriétés thérapeutiques ?… Etc.

C’était passionnant et je pensais que pour être en santé, il suffisait d’avoir accès aux bonnes molécules chimiques (synthétiques ou naturelles).

L’aromathérapie s’est ainsi imposée à moi comme une excellente alliée, adaptée à de nombreux problèmes.

Ce qui est vrai : l’aromathérapie et les médicaments sont adaptés à de nombreux problèmes de santé (urgence médicale, soutien de fonctions lésées, prise en charge de la douleur, infectiologie etc.).

Cependant, ils ne sont pas suffisants.

En ce temps là, je travaillais à l’officine où j’éprouvais une profonde tristesse de voir autant de personnes malades qui n’allaient pas mieux, alors qu’on leur proposait un éventail incroyable de solutions médicamenteuses. Malgré les améliorations de certains patients, nombreux étaient ceux qui ne retrouvaient pas la santé complète, voire même dont la santé empirait.

Problèmes de thyroïde croissants, épuisements chroniques, enfants asthmatiques de plus en plus nombreux, tout comme les dépressions, allergies, eczémas, psoriasis, diabètes, sans parler de toutes les pathologies gastro-intestinales…

Il me manquait des informations. La santé pour moi ce n’était pas ce que je voyais au quotidien.

Et l’aromathérapie, les plantes médicinales, les médicaments n’étaient pas à eux seuls des solutions suffisantes pour retourner à un état de pleine santé.

Mon intention étant toujours de « travailler au service de la santé », mon devoir était donc d’aller plus loin dans mes recherches.

Revenir à la base de mes études et aux fondamentaux :

Qu’est-ce qu’un corps  ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses besoins ? Comment puis-je l’aider ? Le soutenir ?

Grâce à mes études, j’avais déjà acquis des connaissances passionnantes dans de nombreux domaines (en anatomie, toxicologie, physiologie, biochimie, bactériologie, biologie cellulaire…)

mais je n’avais pas établi des liens entre elles et surtout avec l’environnement, pour comprendre ce qu’était vraiment la santé et comment le corps fonctionnait.

Quand on s’intéresse uniquement aux molécules chimiques, le fonctionnement complexe et interdépendant du corps et de ces différents organes est parfois simplifié à l’extrême. Le problème de santé est réduit à un organe, une entité cellulaire, un micro-organisme ou encore classé de cause inconnue, « idiopathique ».
On trouve alors des solutions ciblées sur l’organe ou la cellule qui ne sont pas, bien souvent, suffisantes pour retrouver un état de pleine santé.

Je me suis alors spécialisée en physiologie et en nutrition, en particulier en alimentation vivante, tout en explorant les ressources physiques et psychologiques du corps humain à travers des formations en biomécanique des chaînes musculaires et articulaires, et arthérapie.

J’allie aujourd’hui mes compétences de pharmacienne avec mes connaissances en hygiène de vie, phytothérapie, et aromathérapie pour fournir de meilleurs conseils.

Une approche scientifique globale et personnalisé du corps permet d’obtenir une réelle plus-value en matière de santé.

J’ai accompagné des patients sur des pathologies compliquées et invalidantes comme la maladie de Parkinson, d’Hashimoto ou encore l’Hypersomnie idiopathique avec des améliorations considérables.

Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir partager mes connaissances avec vous. Tout ce que j’ai appris pour l’instant, et ce n’est pas fini, m’a montré que la santé ne se résumait pas à ce que proposait l’officine et qu’il y avait bien des choses à comprendre et à mettre en place pour être bien, en santé, aussi bien physique que psychique. C’est dans ce sens que je souhaite travailler, en collaboration pleine et entière avec le patient.

Mon parcours

ACTUELLEMENT
Pharmacien et Praticien de santé – Éducateur santé

FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Formation Chaînes articulaires et musculaires (Guy René Suarez, 2019)
Formation en Physiologie et Naturopathie hygiéniste (T. Casasnovas, 2018)
Formation en Alimentation vivante et hygiénisme (Irène Grosjean, 2017)
Formation professionnelle du danseur (Studio Heartpoint, 2016)

FORMATION INITIALE
Doctorat de pharmacie (UFR Montpellier, 2008/2016)
Thèse : L’aromathérapie : une médecine non conventionnelle ? Présentation d’une discipline thérapeutique dans un contexte controversée.

Master 2 : Phytochimie, pharmacologie et cosmétiques (Université de Corté, Corse)

STAGES
CNRS, Laboratoire de Chimie des substances naturelles – Corté (2015)
IRD, Laboratoire de Recherche LAVI – Iquitos, Pérou (2014)
Hôpital La Colombière, Service Psychiatrie Adulte – Montpellier (2013)
INRA, Laboratoire de Génétique et d’amélioration des plantes – Mauguio (2012)

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES
Influencia de la fertilización nitrogenada sobre la composición química del aceite esencial de albahaca blanca (Ocimum basilicum L.). Fernandez Delgado Jany, Gely Malorie, Ratnadass Alain, Menut Chantal, Hernández-Díaz Dra. C. María Isabel. 2017. Revista Cubana de Quimica, 29 (3) : pp. 436-443.